Regarde l‘Autre, un nouveau webzine sociétal et culturel totalement génial

C’est quoi, c’est qui au juste ?

L’Autre, projet sociétal et culturel, est issu de l’association H.E.R.E ! « Heureux En Rêvant Ensemble » et a pour objectif d’apporter une nouvelle manière de percevoir.

En prenant la forme d’un micro tendu, le projet propose au lecteur d’ouvrir son esprit sur tout et surtout sur l’autre.

Ses différentes formes (site internet, revue, et textile) naissent de ses rencontres et tentent modestement de montrer que L’Autre, finalement, c’est chacun de nous.

L’idée est de créer un produit qui traduit l’identité culturelle, sociale, esthétique d’un lieu, d’une personne, d’une culture. La rencontre est sans cesse au centre de nos créations, et c’est ce contact humain que nous souhaitons amener jusqu’à vous.

À quoi sert l’autre ?

Rêveur et idéaliste, l’Autre veut démolir les idées reçues et choisir la curiosité face à la peur qui façonne notre manière de voir -malgré nous, parfois- aujourd’hui.
En cela, c’est une tentative d’échapper à la règle de la connaissance d’une culture bornée et peureuse, et prendre le parti d’une intelligence souriante.

Alors, son ambition est de donner envie au lecteur d’élargir ses champs de vision, de sortir la tête d’un schéma unique et vieillissant pour voir un peu ce qui se passe vraiment chez l’autre.

Comment j’ai rencontré les fondateurs de ce webzine totalement génial ?!

Tout commence avec Clara Merlen, une fille que j’avais rencontrée à l’époque où j’étais au collège Chartreuse et que j’adorais. On s’est recroisé un soir de cet été au Cabaret frappé l’édition 2017 à Grenoble. C’est depuis qu’elle m’a parlé de son nouveau webzine donnant réellement la parole à l’autre et de lui permettre d’exister et de s’exprimer à travers des portraits imagés et écrits. Pour l’occasion elle m’a proposé une interview avec son compagnon de route Louis Simoni au Zimmerman un soir d’Août que j’ai accepté volontiers avec joie puis je me suis joint à l’ouverture officielle de son nouveau webzine le 3 septembre 2017 derniers dans le même bar où je me suis fait interviewer. En fin de compte, une belle rencontre dans l’univers de l’Autre avec ses fondateurs Clara Merlen et Louis Simoni son homme. À la suite de cela, j’ai eu envie à mon tour d’écrire quelque chose à leurs propos et webzine, car j’ai senti que c’est de très belles personnes et que ce qu’ils font c’est génial.

Mon avis à propos de l’Autre

C’est très attrayant ce qui ressort des portraits des personnes interrogées, c’est à la fois limpide, poétique, simple et profond. De même pour leurs récits de leurs aventures au Japon, notamment leurs billets en deux parties sur la ville d’Osaka. Le site internet en soi est esthétique et bien désigné et où la navigation est plutôt ergonomique et agréable.

On se dit souvent que les gens sont pour la plupart normaux, mais en réalité c’est plus subtil que ça, mais pour cela il faut avoir la capacité, la volonté et l’ouverture pour arriver à lire entre les lignes, sinon on peut se braquer rapidement tout en rejetant l’autre en leur collant des étiquettes « débiles mentaux » « gauchiste » facho » « homosexuel » « conspirationniste », « barbu », etc. sous couvert de la morale bien pensante ou de ses propres valeurs ou du moins celle de son milieu, ce qui en somme empêche la rencontre avec autrui à cause de sa différence, sa culture, ses idées politiques ou religieuses, ses valeurs ou ses origines. En somme pour beaucoup ce sont les préjugés et la peur de la différence qui l’emportent sur le reste. Chez l’Autre ils contrecarrent tout ça pour aller de l’avant afin de rencontrer l’autre ainsi que le monde qui nous entoure.

Pour voir leur travail, c’est par ici.

 

J’attends avec impatience vos réactions.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *