Grenoble 8 juillet 2017 : Rassemblement du mouvement « En marche pour liberté vaccinale »

Suite à l’annonce faite du premier ministre Édouard Philippe de passer de 3 à 11 le nombre de vaccins obligatoires en France dès 2018, de nombreuses voix citoyennes et associatives se font entendre. Samedi 8 juillet le mouvement « En marche pour la liberté vaccinale » qui compte plusieurs associations notamment « Prévention vaccin », ou encore « Vaccinathon » ainsi que des proches de victimes des effets secondaires de la vaccination obligatoire, se sont réunies au jardin de ville à Grenoble de 10h jusqu’à 16h pour exiger du régime actuel d’annuler leur décision d’augmenter le nombre  vaccins obligatoires en France. Le mouvement a aussi fait connaitre un grand nombre de ses inquiétudes et revendications concernant les vaccins.

Les revendications du mouvement

La coordinatrice Stéphanie Donzello du mouvement « En marche pour la liberté vaccinale », présidente de l’association « Vaccinathon » et de « Prévention vaccin » revendique la liberté de disposer de son corps comme on le souhaite. Pour une sécurité vaccinale accrue, ces associations revendiquent que l’ensemble des vaccins proposées sur le marché soient réellement testés et étudiés par des laboratoires indépendants, et ainsi voir si ils présentent des risques pour notre santé avant d’être proposer à la population française. Ses associations demandent également que les victimes des effets secondaires des vaccins soient reconnues par l’État français afin d’être prises en charge et dédommagées lourdement pour les préjudices vaccinale qu’elles ont subit, ce qui n’est actuellement pas le cas.

 

À leur rencontre

Dans une ambiance bon enfant et conviviale, je suis arrivé un peu avant 15h au rassemblement organisé par le mouvement « En marche pour liberté vaccinale ». J’ai  dialogué avec quelques personnes avec lesquelles les discussions ont été riches et intenses. On a parlé des dangers que pouvait représenter certains vaccins et si oui ou non l’autisme était lié à certains vaccins. J’ai aussi écouté des témoignages troublants de parents qui suite à la vaccination de leurs enfants, ont eu de très gros problèmes de santé dont des maladies graves. Sur le terrain il ressort que malheureusement les victimes sont rarement reconnues comme telles au yeux de l’état et ne bénéficient qu’à titre occasionnel d’une aide médicale et ou d’un dédommagement pour les préjudices qu’ils ont subit.

Ensuite une prise de parole a eu lieu par l’une des coordinatrices d’En marche par liberté vaccinale sous le kiosque du jardin de ville afin d’expliquer pourquoi l’obligation à la vaccination est une idée malsaine; elle a aussi exprimé les revendications portées par le mouvement. Elle considère que la vaccination obligatoire est une ingérence dans le respect de la vie privée, car chacun est libre de disposer de son corps comme il l’entend. Si un produit étranger rentre dans le corps d’une personne sans son consentement, cela peut-être considéré comme étant un viol. Elle est pour le respect des libertés fondamentales de chacun et surtout pour la liberté de choix de vacciner ou non ses enfants. Selon la loi du 4 mars 2002, l’article L.1111-4 du Code de la santé publique précise, « Aucun acte médical ne peut-être pratiqué sans le consentement libre et éclairé du patient… » Le citoyen est donc libre d’accepter ou de refuser un acte médical.

À un moment donné un farouche défenseur de la vaccination obligatoire d’un certain âge est sorti de nulle part a tenté de perturber l’intervention au micro mais en vain, il est reparti bredouille après avoir provoqué un débat stérile et houleux. Heureusement le calme est vite revenu et peu de temps après je suis parti content d’avoir rencontré tout ce beau monde et à la même occasion une amie qui s’y est rendu par hasard.

Votre avis m’intéresse sur la question de la vaccination obligatoire, faite en part dans les commentaires.

En Bonus, l’une de mes illustrations satiriques et morbides sur la controverse de l’obligation vaccinale de 11 vaccins en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*